Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sedef Ecer

Théâtre - Cinéma - Télévision - Radio

Tournée istanbuliote

Publié le 8 Mai 2015 par Sedef Ecer

Tournée istanbuliote

Nous étions sur le plateau du très prestigieux Théâtre de la Ville d'Istanbul en mai 2015 avec À la périphérie http://sedefecer.over-blog.com/2014/02/articles-sur-à-la-périphérie.html

Le théâtre de la Ville d'Istanbul est une très belle maison, une immense machine, un très bel outil et une magnifique institution, vraiment très rare: savoir-faire, efficacité, gentillesse, technologie de vraiment très haut niveau. Techniciens tops, toujours prêts à rendre service, administration qui suit sans bureaucratie.

Puis, visite très émouvante des réserves: 100 ans de costumes, accessoires, éléments de décor. Quand on demande une chaise, on vous conduit dans une salle où il n'y a que des chaises, quand on demande un seau, on vous en propose trois-cents, quand vous souhaitez voir les chaises à bascule, on vous ouvre une porte appelée rocking-chair et vous en voyez des dizaines.

Nous sommes heureux, guidés par un vieux monsieur qui connait tout ça par coeur. Qui répond "qu'il suffit d'un peu d'amour" quand je dis qu'il est le gardien de la mémoire du théâtre turc. (Je lui ai promis de ne pas publier les superbes photos des réserves: salle des fusils, salle des chapeaux, salle des armoires, salle des pots de fleurs, salle des robes longues, salle des uniformes militaires, etc.)

Je me balade dans ces longs couloirs, fascinée pendant que notre scénographe fait son choix pour notre décor.

Puis, surprise incroyable: parmi les vieilles affiches des spectacles joués depuis les années 40, je vois soudain celle de Köşebaşı, ma première expérience sur les planches à l'âge de 3 ans! J'y avais commencé ma "carrière théâtrale". Je vois que mon personnage s'appelle "L'enfant avec sa mère". Je téléphone à ma mère qui confirme les noms des comédiens.

Cette maison fut donc mienne il y a de cela des décennies. J'y retourne aujourd'hui comme auteure dramatique et une cinquantaine de personnes s'agitent pour préparer la rencontre de ma pièce Kenardakiler / À la périphérie avec le public istanbuliote.

I am in heaven.

Commenter cet article