Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sedef Ecer

Théâtre - Cinéma - Télévision - Radio

Nous serons à Istanbul avec deux pièces

Publié le 28 Novembre 2013 par Sedef Ecer

Je suis invitée par l'Institut Culturel français d'Istanbul pour présenter deux pièces les 5 et 6 décembre prochains grâce au soutien du Dynamo Théâtre de Marseille.

Va jusqu'où tu pourras, un spectacle dont j'ai écrit la première partie intitulée l'Absente (les deux autres parties sont de Michel Bellier et Stanislas Cotton), mis en scène par Joëlle Cattino et Les Descendants (que j'ai écrit seule) dont je dirigerai une lecture. La presse istanbuliote en parle déjà beaucoup, nous sommes attendus et j'ai le trac!

REVUE DE PRESSE articles de 2012

.../...Parce qu’il s’agit aussi d’un dialogue entre les vivants et les morts comme dans une tragédie Shakespearienne.../... L’émotion est tangible.../... Le public d’adolescents qui assistait à la représentation de la générale, n’a pas bronché. Faut-il qu’il soit senti « descendant » lui-même et concerné par ce spectacle hors normes et prometteur.

Evelyne Trân – LE MONDE

.../... C’est une belle aventure qui est entrain de se poursuivre au Théâtre de l’Aquarium.../... On ne dira jamais la pertinence d’une initiative empreinte d’un humanisme qui force le respect.../... « Les descendants » sont de ces œuvres qui ne peuvent laisser personne indifférents.

Jack Dion - MARIANNE

…/… Grâce à l’intensité du texte de Sedef Ecer, la France, l’Allemagne, l’Arménie et la Turquie sont vicinales. Les mots s’expriment en toute liberté …/… C’est tremblant et émouvant…/… Le texte de Sedef est antique en un sens car il n’est pas sans rappeler Antigone menacée d’être enterrée vivante et, in situ, les mères pleurant leurs enfants sacrifiés. La beauté de ce texte réside en la douleur des évocations entendues et dans l’innocence et la pureté des émotions exprimées.

Philippe Delhumeau – THÉÂTROTHÈQUE

.../... Intellectuelle aux facettes multiples, elle a grandi en tant qu’artiste dans un milieu international et elle se nourrit du dialogue difficile entre Orient et Occident..../...Le texte, construit de façon très intelligente, touche des sommets extrêmement spirituels pendant lesquels les mots se fusionnent aux mélodies des langues dans lesquels ils sont proférés. Le résultat est une réflexion profonde sur la rencontre avec l’Autre...

Céleste Bronzetti – TOUTELACULTURE.COM

Commenter cet article